SOMMAIRE

Pour tout le monde

Environnement numérique pour les élèves, parents et personnels


Accès au réseau de l'établissement du domicile


Accès au journal du lycée Millet


Pour les enseignants

Vous êtes ici : Accueil >> Les Classes Post-bac >> La Prépa Lettres >> Présentation rapide de la Prépa-​​Lettres

Présentation rapide de la Prépa-​​Lettres



Organigramme "Les études en CPGE au lycée Millet"

Cliquez ici


La plaquette de présentation

cliquez ici

Les classes pré­pa­ra­toires aux grandes écoles (CPGE), filière lit­té­raire, pro­posent un ensei­gnement de qualité aux titu­laires du bac­ca­lauréat L, S ou ES qui pré­sentent ce double profil : des capa­cités de travail impor­tantes et une grande curiosité intel­lec­tuelle. Elles sont inté­grées dans les lycées et fonc­tionnent sur le modèle des classes du secon­daire. Les classes regroupent quarante-huit étudiants au maximum. Les cours ont lieu du lundi matin au ven­dredi après-midi, l’année est découpée en deux semestres (de sep­tembre à janvier et de février à juin) au terme des­quels se tiennent les conseils de classe.

Les condi­tions de travail sont donc très dif­fé­rentes de celles que connaissent les étudiants de l’Université. En Classes Pré­pa­ra­toires, pas de cours magistral dans un amphi­théâtre où se serrent deux cents étudiants ; mais des cours avec un effectif réduit, assurés par un pro­fesseur attentif aux demandes de ses étudiants et prêt à répondre à leurs ques­tions pendant ou après le cours. Les dis­ci­plines du tronc commun ras­semblent la classe entière ; mais les dis­ci­plines option­nelles concernent des groupes d’étudiants encore plus réduits.

En Classes Pré­pa­ra­toires, vous côtoierez donc pendant deux ans trente à qua­rante étudiants avec les­quels vous par­ta­gerez un goût commun pour les lettres et les sciences humaines. Vous tra­vaillerez quo­ti­dien­nement sous la direction de pro­fes­seurs que vous verrez plu­sieurs fois par semaine, qui vous connaî­tront et que vous pourrez tou­jours sol­li­citer quand vous aurez besoin d’un conseil, d’une expli­cation ou d’un avis.

Au programme de la première année :

  • les ensei­gne­ments obli­ga­toires du tronc commun : lettres, phi­lo­sophie, his­toire, géo­graphie, langue vivante A, langue vivante B, langue et culture de l’Antiquité, EPS.
  • les ensei­gne­ments optionnels : latin optionnel, langue vivante B, géo­graphie, cinéma-audiovisuel, enseignement optionnel IEP (histoire-géographie, anglais, culture générale).

Ces options sont choisies selon la licence dans laquelle vous vous êtes ins­crits à l’Université (lettres modernes, his­toire, géo­graphie, langues, phi­lo­sophie, arts du spectacle). Cer­taines concernent plus spé­ci­fi­quement les étudiants qui sou­haitent béné­ficier d’un soutien métho­do­lo­gique ou pré­senter les concours des ins­tituts d’études poli­tiques (IEP).
En seconde année, vous choi­sirez parmi les ensei­gne­ments optionnels celui auquel vous consa­crerez le plus de temps, en fonction de votre licence.

En classes pré­pa­ra­toires, un effort important vous sera demandé : pré­sence aux cours, lec­tures et recherches per­son­nelles, devoirs sur­veillés ou non, interrogations orales. Mais ne perdez pas de vue que ces acti­vités sont enca­drées par votre pro­fesseur auprès duquel vous pourrez tou­jours obtenir des pré­ci­sions et des conseils. Des devoirs sur­veillés ont lieu le samedi matin, environ une semaine sur deux. Les inter­ro­ga­tions orales indi­vi­duelles ("colles") sont orga­nisées par les pro­fes­seurs ; elles ont lieu dans la semaine, après les cours, deux à trois fois dans chaque dis­ci­pline sur l’ensemble de l’année sco­laire. Des confé­rences sont proposées tous les ans, prin­ci­pa­lement autour du pro­gramme de Lettres de Pre­mière supé­rieure ; elles vous per­met­tront d’entendre des uni­ver­si­taires spé­cia­listes des oeuvres au programme. Des sorties sont organisées deux ou trois fois pas ans. Il existe enfin un parrainage des étudiants de première année par les étudiants de seconde année...

Les classes pré­pa­ra­toires vous per­met­tront de béné­ficier d’une solide for­mation plu­ri­dis­ci­pli­naire. A la fin de la pre­mière année, vous pourrez vous pré­senter aux concours des IEP. A la fin de la seconde année, vous pré­pa­rerez le concours de la Banque d'Epreuves Littéraires. Vous passerez notamment le concours de l’Ecole normale supé­rieure de Lyon (Lettres et Sciences humaines), qui offre à ses lau­réats quatre années d’études rému­nérées. Vous pourrez aussi pré­parer les concours des instituts d'Etudes Politiques (IEP), des écoles de jour­na­lisme, de com­mu­ni­cation ou de langues, des ins­tituts d’aménagement du ter­ri­toire, etc. Peut-être serez-vous aussi inté­ressés par les concours des écoles de com­merce. Ces concours se sont récemment ouverts aux étudiants des CPGE littéraires; ils pré­parent à des car­rières de com­mu­ni­cation et de gestion des per­sonnels en entreprise.

Outre la pos­si­bilité de passer ces concours, les classes pré­pa­ra­toires vous offrent une équi­va­lence totale de la pre­mière et de la deuxième année de licence. Cette équi­va­lence est accordée, selon les résultats obtenus, à la plupart des étudiants, lors du conseil de classe du second semestre. A la fin de la classe de Lettres supé­rieures, vous obtiendrez ainsi une équi­va­lence de la pre­mière année de licence. A la fin de la classe de Pre­mière supé­rieure, vous obtiendrez une équi­va­lence de la deuxième année de licence. Enfin, après la Pre­mière supé­rieure, vous pourrez faire le choix de retrouver l’université en vous ins­crivant en troi­sième année de licence. Ces dis­po­si­tions sont inté­res­santes quand on connaît le taux d’échec qui existe mal­heu­reu­sement dans cer­taines licences, entre la pre­mière et la deuxième année (environ 50%). Accueillis à l’Université, les anciens élèves des classes pré­pa­ra­toires font en général de brillantes études : ils ont appris à s’organiser effi­ca­cement, ils ont acquis des méthodes de travail et de solides connais­sances, leur expression à l'oral et à l'écrit est de très bonne qualité. Ils intègrent facilement les Masters universitaires. En particulier, ils réus­sissent très bien aux concours de recru­tement de pro­fes­seurs (Concours de professeur des écoles, CAPES, Agrégation).

Les conventions : - Université de Caen , Université Paris-Sorbonne, Université Pierre et Marie CurieUniversité Rennes 2